skip to Main Content
contact@chirurgies.ch

Qu’est-ce que la FUE ?

La FUE pour Follicular Unit Extraction (Extraction d’Unité Folliculaires) ou FT (Follicular Transfer) est la technique de pointe utilisée aujourd’hui pour les implantations capillaires. Elle a vu son apparition dans les années 2000. La FUE consiste à extraire les greffons du patient de la zone donneuse résistante à la calvitie. Ces unités folliculaires sont prélevés à l’aide d’une aiguille creuse, appelé punch (0.8 mm – 1.0 mm). Les greffons sont ensuite ré-implantés dans la zone chauve de ce dernier (auto-greffe). L’implantation s’effectue à l’aide d’une micro pince.

Un greffon contient en général entre 1 et 4 cheveux.

FUE - chirurgies.ch - suisse - greffe de cheveux implants capillaires
FUE
FUT - chirurgies.ch
FUT

La FUT pour Follicular Unit Transplantation, aussi appelée la technique en bandelette, est l’autre méthode d’extraction d’unité folliculaire. Apparue dans les années 90, elle est plus ancienne que la méthode FUE. La technique en bandelette consiste à effectuer des incisions dans la région occipitale pour prélever des bandes du cuir chevelu. Ces bandes sont ensuite découpées en greffes capillaires à l’aide d’un microscope. Elles sont enfin ré-implantée dans la zone chauve. Cette technique nécessite des incisions, elle est donc plus invasive que la FUE. Bien que la technique est efficace, elle laisse des cicatrices linéaires visibles sur les zones de prélèvement.

Notre clinique n’utilise plus la FUT. Cependant, la plupart des cliniques la propose. Ceci principalement pour des raisons économiques. En effet, la FUE demande beaucoup plus de temps au chirurgien. Ce dernier est alors limité à implanter entre 1000 et 1500 unités folliculaires par jour.

Tableau comparatif FUE vs FUT

Greffe de cheveux FUEGreffe de cheveux FUT
Extraction individuelle des greffonsExtraction des cheveux en bandelette
Peu invasif, utilisation d'un punch pour l'extractionInvasif, car utilisation d'un scalpel pour faire les incisions
Durée plus longue de l'intervention (1000 à 1500 greffons par jour)Durée plus courte de l'intervention (entre 5 et 6 heures)
Zone donneuse plus largeZone donneuse limitée
Récupération avec peu douloureuseLa récupération peut être éprouvante
Pas de points de suturePoints de suture nécessaires
Temps de récupération rapide: quelques joursTemps de récupération plus long: 2 semaines
Cicatrice négligeableCicatrice linéaire

Histoire de la FUE

La méthode FUE fut mentionnée pour la première en 2002 dans un article publié par deux chirurgiens, le Dr. William Rassman et le Dr. Robert Bernstein. Cet article décrivait l’utilisation d’une nouvelle méthode de restauration capillaire. Cette méthode fut appelée « FOX ». Contrairement à la méthode FUT, dans laquelle les greffons sont contenus dans des bandes extraites du cuir chevelu, séparées au microscope et ré-implantées dans la zone dégarnie; leur méthode décrite consistait à extraire individuellement chaque unité folliculaire dans la zone donneuse pour les ré-implanter directement sur le patient.

Cette nouvelle technique présentait le grand avantage de minimiser les cicatrices sur la zone donneuse du patient. Malgré tout, les toutes premières FUE laissaient des cicatrices visibles dues à l’utilisation de punch d’extraction de taille importante. Afin d’éviter les risques de transections (section involontaire des greffons en deux les rendants inutilisables), les méthodes et les outils évoluèrent constamment afin d’améliorer les techniques de la FUE. Ainsi, de nouveaux outils et techniques firent leur apparition durant ces dernières années.

Evolution de la FUE de la fin des années 90 aux années 2000

De la fin des années 90 aux début des années 2000, la FUE a connu un essor fulgurant et a rapidement fait du bruit dans le milieu de la chirurgie capillaire. Elle passée d’une niche de marché à une technique révolutionnaire, adoptée par de nombreux practiciens. Le développement rapide de la FUE provient des dernières avancées technologiques mais également de la forte demande des patients pour ce type de traitement.

La FUE représente aujourd’hui 40% des chirurgies capillaires pratiquées dans le monde. Cependant, avant d’être reconnue comme technique de référence pour les greffes de cheveux, la FUE a dû démontrer les points suivants.

Premièrement, elle a dû démontrer que la méthode comportait un risque de transection des greffons minimal, et que le ratio de repousse des greffons transplantés, était proche de celui de la FUT.

Deuxièmement, il fallait que la quantité de greffons implantés en une session se rapproche de celle de la FUT. Lors des toutes premières effectuées par le Dr. William Rassman, une vingtaine de greffons étaient implantés en une session. Aujourd’hui, les chirurgiens arrivent à extraire plus de 1000 greffons par heure à l’aide d’instruments motorisés, et peuvent en ré-implanter plus de 1000 par journée. Une session, pouvant nécessiter plusieurs jours (entre 1 et 3 jours).

Enfin, la FUE qui n’était destinée qu’à une cible réduite de la population, i.e. un homme jeune de type caucasien ayant une calvitie faible a modérée, devait pouvoir être réalisée sur une plus grosse diversité de patients. Encore grâce aux dernières techniques et innovations technologique, elle peut être pratiquée aujourd’hui sur dans une grosse diversité de cas; quelques soit l’âge, le sexe, le type de cheveux ou encore le degré de calvitie.

La FUE aujourd’hui

Aujourd’hui, la FUE est une méthode d’implantation capillaire ayant fait ses preuves. Elle peut traiter une large portion des cas de calvitie. C’est une option rentable pour la plupart des patients, tant en termes de coûts, qu’en terme de temps. Ainsi, 1 à 3 journées suffisent pour effectuer une greffe de cheveux à l’aide de cette méthode. Dans tous les cas, elle reste la meilleure option pour les personnes souhaitant retrouver une bonne densité capillaire, tout en évitant les cicatrices linéaires que laissent les FUT.

La méthode FUE

La greffe de cheveux FUE (Follicular Unit Extraction) est la méthode que nous utilisons aujourd’hui à la clinique. Elle est idéale pour les personnes qui souhaitent porter des cheveux courts et celles qui veulent éviter une cicatrice linéaire à l’arrière de la tête. La Follicular Unit Extraction se déroule en trois étapes.

1ère étape: prélèvement des greffons

Durant la première étape du traitement, les greffons sont extraits individuellement de la zone donneuse à l’aide d’un instrument appelé punch ou micro-punch. Celui-ci mesurant 0.8 mm à 1 mm de diamètre. Dans la plupart des cas, le chirurgien aura préalablement rasé la zone donneuse du patient afin de faciliter le prélèvement des greffons. Les unités folliculaires sont extraites via un processus bien défini.

Dans la première phase d’extraction, un punch tranchant va délimiter l’unité folliculaire au niveau de la peau. Dans la deuxième phase, un poinçons émoussé va envelopper l’unité folliculaire pour la séparer des tissus mous environnants. A ce stade là, le forage doit être effectué parfaitement dans l’axe du cheveux. Ceci afin d’éviter que l’unité folliculaire se sectionne et deviennent inutilisable. Enfin, une fois que le greffon est taillé, il est extrait par traction à l’aide d’une pince. Le petit trou, laissé suite à l’extraction du greffon se cicatrisera de lui même après l’extraction. A la fin d’une intervention, il y aura des milliers de cicatrices blanches circulaires. Lorsque les cheveux auront repoussé, celles-ci deviendront quasiment indétectables à l’oeil nu.

2ème étape: conservation des greffons

Après la phase de prélèvement, l’équipe médicale procède au traitement des greffons. Un greffon pouvant contenir jusqu’à 4 cheveux. En moyenne il s’agit de 2.2 cheveux. Ils sont soigneusement trempés dans une solution PRP (Plasma Riche en Plaquette). Cette technique permet de maximiser le taux de survie des greffons. Par ailleurs, le PRP permettra d’améliorer la repousse des greffons et la qualité des cheveux implantés. Enfin, il favorisera la cicatrisation de la zone receveuse.

3ème étape: l’implantation

La troisième étape est celle de l’implantation. Le chirurgien capillaire procédera à l’injection des greffons à l’aide d’un injecteur sur les zones à traitées. Cet outil de précision permettra de contrôler l’axe, la profondeur et la direction d’implantation pour un résultat naturel et harmonieux.

Durée d’une intervention FUE

Dans la plupart des cas, il faut compter entre 1000 et 3000 greffons pour une greffe de cheveux de type FUE. Nous implantons 1000 greffons par session. Une session dure entre 6 et 8 heures. Par exemple, si le patient à besoin de 1000 greffons, la greffe de cheveux se fera en 1 journée. Si le patient à besoin de 2000 greffons, la greffe de cheveux se fera en 2 journées, et ainsi de suite. Enfin, dans quelques cas, une greffe de cheveux pourra se dérouler sur 3 jours.

FUE avec rasage et FUE sans rasage préalable des cheveux

Une greffe capillaire FUE classique nécessite un rasage des cheveux avant l’intervention. Cependant, nous avons développé notre propre technique FUE sans rasage préalable des cheveux. Si le patient choisi cette solution, il doit alors se présenter le jour de l’intervention avec des cheveux d’au moins 5 cm de long à l’arrière du crâne.

La technique FUE sans rasage des cheveux est idéale pour les femmes ou les personnes souhaitant conserver la longueur de leur cheveux et ne désirant pas avoir le crâne rasé. Elle permet également de retourner au travail directement après l’intervention. De cette façon, la greffe de cheveux passera inaperçue aux yeux de son entourage. Par ailleurs, la technique sans rasage demande des sessions un peu plus longues que la technique avec rasage. Enfin, son prix est légèrement plus élevé que la technique classique.

Back To Top